Souffle acide du vent, larmes brulantes du ciel. Le monde ne ressemble plus aux paysages d'autrefois. Les cataclysmes ont frappé, des colonnes de flammes et de fumées se sont élevées sur l'horizon. La guerre. La guerre des hommes. Et nous, les loups n'avons eu d'autres choix que de fuir. Nombreux furent nos congénères emportés. Nous traversâmes les plaines cabossées, les forêts de cendres, poursuivis par la faim, traqués par la mort.

Notre salut, nous le devions malheureusement à ceux qui avaient provoqué notre malheur.



 

 

Terres Neuves

 
Liste des Mystèr...
Lun 30 Jan - 14:15
Empress_test Voir le dernier message

Une route ancestrale pavée de lourdes pierres par les hommes. Des armées entières l'ont traversée, seul passage praticable pour les lourds véhicules. Le Passage fut le théâtre de nombreux combats et l'on peut apercevoir encore les carcasses figées de tanks éventrés et de véhicules brisés. Un cimetière de géants de fer encore très fréquenté par les hommes.


Pas de nouveaux messages

Vie-Serre, dite aussi la "Montagne Creuse", est la montagne la plus percée de Mines, forées par les hommes, de toute la chaîne de Mord-Nuit. De nombreuses galeries sont condamnées mais on dénote encore beaucoup d'activités humaines.


Pas de nouveaux messages
Tanière TEST
Mar 24 Jan - 15:02
Empress_test Voir le dernier message

Les Forts d'Eaux sont des barrages de plus ou moins grandes tailles que l'on retrouve dans de nombreuses vallées de la chaîne. Beaucoup ont été détruit par la guerre et sont vide mais les plus importants tiennent encore debout.


Pas de nouveaux messages

Il n'est pas rare dans les chemins étroits des montagnes, de croiser à même la roche, des visages taillées dans la pierre. Des visages humains, d'animaux et autres monstres qui recèlent de secrets.


Pas de nouveaux messages

La chaîne s'étend sur plusieurs kilomètres de montagnes abruptes et de maigres forêts abimées par les intempéries. On trouve beaucoup de galleries, quelques routes et la fréquentation humaine se fait rare en dehors des lieux de passage.


Pas de nouveaux messages

Sur l'une des grandes places de la ville, une massive fontaine trônait au milieu de la plus large. Grandement défigurée aujourd'hui, elle continue de cracher dans son bassin une eau croupie aux saveurs douteuses. Des tireurs d'élites postés en hauteur s'amusent fréquemment à tirer sur les cibles mouvantes. Grande prudence !


Pas de nouveaux messages

Une grande partie du bâtiment s'est effondré, rendant son exploration difficile. Des hommes occupent encore une minuscule partie où ils accueillent les blessés mais le reste de l'hôpital est impraticable pour eux.


Pas de nouveaux messages

Splendeur déchue, la Cathédrale est éventrée de moitié, ses vitraux explosés et l'une de ses deux tours s'est effondrée sur le parvis. Pourtant, quelques rares humains passent encore déposer des bougies à l'emplacement de l'ancien autel. L'orgue troué continue, encore parfois, de jouer de lugubres mélodies sous l'impulsion des vents.


Pas de nouveaux messages

Que ce soit le métro ou les égouts, le réseau souterrain est particulièrement vaste sous la ville, bien que branlants à certains endroits. Plusieurs petits groupes de survivants humains y traînent régulièrement.


Pas de nouveaux messages

Les Tours sont en réalité de hautes nacelles montées sur pilotis où se réfugient chasseurs et tireurs d'élite qui surveillent les bois. Les Tours sont nombreuses et plus ou moins dissimulées, mais elles ne sont pas occupées en permanence. Plusieurs d'entre elles ont été abîmée et saccagées par l'assaut des hommes et donc plus utilisées. On en compte quelques unes couchées au sol par les bombes.


Pas de nouveaux messages

Dissimulée dans la forêt, cette ancienne serre recèle d'un véritable écosystème florissant en son sein. Un abri de choix contre les pluies, accessible par des passages brisés par le temps. Des hommes y passent encore pour récolter ou entretenir la flore malgré tout très sauvage de la Serre.


Pas de nouveaux messages

Bien que très détériorée, l'abbaye de pierre tient tout de même tête aux saccages du monde. Les pièces y sont multiples et relativement sûr. On n'y détecte plus d'activités humaines et pourtant, la cloche continue à sonner parfois.


Pas de nouveaux messages

Dans un coin dissimulé de la forêt, les hommes ont établi un campement qui regroupent autant de militaires que de civils, caché derrière plusieurs barrières de barbelés. Le campement est creusé à même le sol et s'organise en un ensemble de galeries, renforçant le camouflage des lieux.


Pas de nouveaux messages

Trônant aux pieds de Mort-Nuit, Veningueule est une terre répugnante et polluée. Rien n'y pousse à part le métal et la cendre. Au coeur de ce lieu de mort, se dresse d'immenses bâtisses sombres et accrochées de chaque côté du fleuve. Les usines dont plusieurs cheminées crachent de la fumée sombres prennent racine dans l'eau du fleuve où elles y déversent on ne sait quoi. Toutes les usines ne sont pas en activité, certaines ayant souffert des bombes et donc inhabitées.


Pas de nouveaux messages

Ce pont est l'un des derniers à demeurer au dessus du fleuve bien que les assauts répétés l'ai rendu difficilement praticable à certains endroits. Certaines parcelles sont tombées, des véhicules calcinés jonchent le passage et le fleuve gargouille sinistrement sous vos pas.


Pas de nouveaux messages

Voilà bien longtemps que l'écluse a été abandonnée par les hommes mais sa structure métallique continue à grincer sous l'assaut des courants. Il n'est pas rare de la voir transformé un cascade d'eau par les débordements et les fissures de certaines portes de fer. La boue ici pue l'eau croupie. La traversée peut être dangereuse selon le niveau de l'eau mais reste envisageable.


Pas de nouveaux messages

A proximité du Delta de L'Aspic, les eaux ont dégorgé, faisant naître de putrides marais qui semblent s'étendre un peu plus chaque jour et remonter le lit du fleuve. En dehors des odeurs, l'endroit est chargé de sangsues, d'insectes et arachnides de toutes tailles.


Pas de nouveaux messages

Ancien cœur de vie, la place du marché accueillait les différents commerces du village, à présent en ruine. Les pavés ont été déchaussés par l'assaut des bombes et la vieille fontaine n'est plus qu'un tuyau noir qui soupire dans la brise.


Pas de nouveaux messages

On raconte que le feu a brûlé des jours durant, les vergers et les champs autours du village, après avoir été défigurés par les bombes. Parmi les champs cabossés, on peut voir encore, alignés comme une armée à l'agonie, les troncs carbonisés qui s'effritent sous la caresse du vent, en une sinistre neige de cendre noire.


Pas de nouveaux messages

Vieilles granges, structures en ruine, paddock brisés, les fermes étaient relativement nombreuses autour du village. Si certaines ont été renforcée avec du bois et du barbelés, la plupart ont été soufflée par les bombardements.


Pas de nouveaux messages

Ironiquement, le cimetière à l'entrée du village est la structure qui a été le plus épargné par la guerre. De simples croix de bois aux hauts mausolées de pierre, les hommes ont creusé en son fond, une sinistre fosse commune aujourd'hui recouverte.


Pas de nouveaux messages

Rattaché à la ville morte, le port s'étalent sur la côte, les quais rongés par les vagues et les anciens hangars éventrés par la guerre. La plupart des navires couchés ou brisé ne servent plus à la navigation mais parfois, on observe de minuscules bateaux partir en mer.


Pas de nouveaux messages

La tour de pierre blanche grince sous le vent et ses entrailles visibles d'un côté donne l'illusion d'une morsure de géant, la rendant dangereusement instable.


Pas de nouveaux messages

Cette crique dissimulé dans les falaises n'est accessible que par de minuscules passages rocheux escarpés. Enfoncée dans Gorge-Creux, elle pullulent de cavernes et le sable chaud de la plage offre une accalmie à la violence toute indiquée. Les oiseaux marins y nichent par millier dans les hauteurs des falaises.


Pas de nouveaux messages

La Broyeurvie est le navire de guerre le plus grand jamais vu aussi près des terres. Soulevé par les vagues, ce bateau de guerre s'est littéralement enfoncé de pleine face dans Gorge-Creux, la proue perçant la roche jusqu'au sommet des falaises. Désormais figé dans la pierre, les cheminées de la Broyeurvie continuent de fumer, mais personne ne sait ce qui s'y trame exactement. Immense monstre de fer, une multitude de pièces sont a explorer prudemment.


Pas de nouveaux messages

Ce n'est pas tant l'activité du volcan qui rend ses parois fumantes que la multitude de geyser qui le percent. Les sources d'eau chaudes et douce et les bassins se multiplient tout autour du cratère.


Pas de nouveaux messages

Au pied des roches grises du volcan se multiplient les dunes de sable et leurs végétations fournies très différentes de celle que l'on peut trouver sur le continent.


Pas de nouveaux messages

La Baie de Tueroy accueillait un petit port de guerre qui dit-on, a été massacré par la Broyeurvie avant qu'il ne s'écrase sur les falaises. A présent, on peut encore découvrir les carcasses ensevelies dans le sable, d'anciennes infrastructures explosées et la carcasse de vieux bateaux rouillés.


Pas de nouveaux messages

Sur la pointe de l'île, on peut apercevoir la gueule ensablée de longs canons tournés vers la mer. Le Bunker souterrain n'est que partiellement abandonné et s'enfonce à des profondeurs surprenantes dans l'île. Les conduits d'aération endommagé offre un passage de choix pour les loups.


Pas de nouveaux messages

Nos amis